Rechercher
  • Les Essences & Elles

Minimalisme - 6 suggestions de lecture

Dernière mise à jour : févr. 6

Suis-je la seule à avoir déjà accumulé énormément de vêtements, de souliers, d'articles de beauté et autres trucs inutiles au point de me sentir dépassée par toutes ces possessions (un coupe-avocat et un coupe-ananas dans la cuisine, vraiment?!)

Est-ce qu'il vous est déjà arrivé aussi (surtout en temps de pandémie) de faire du shopping en ligne avec une petite coupe de vin blanc à la main puis de vous sentir si excitée quand votre nouveau colis arrive par la poste quelques jours plus tard? Le problème de mon côté, c'est qu'après avoir ouvert le-dit colis, je suis rarement énervée plus de cinq minutes...L'effet est drôlement éphémère. Jusqu'au prochain "clic" dans mon panier virtuel! Puis récemment, j'ai réalisé tout le temps que ça me prenait de gérer les commandes, les retours, l'organisation, l'entretien et le rangement de ces nouveaux objets. J'ai eu l'impression que c'était du temps précieux que je gaspillais au lieu de l'orienter vers des moments qui comptent vraiment pour moi (passer du temps en famille, profiter de la nature, prendre du temps pour ma santé physique et mentale...).


Pour moi, le constat le plus majeur a été quand nous avons lancé Les Essences & Elles, il y a 3 ans de cela. Afin d'obtenir un permis de la ville pour nos opérations, il nous fallait dédier une pièce complète de la maison comme local pour notre petite entreprise. Nous devions aussi y entreposer nos contenants, nos matières premières, un bureau de travail, etc. Ça me semblait I-M-P-O-S-S-I-B-L-E de trouver puis de dédier une pièce entière chez moi pour cela. Une fois la pièce sélectionnée, il fallait se rendre à l'évidence...La garde-robe de ce local était remplie de vestes entreposées depuis des années, des sacs de vêtements, des dizaines de paires de bottes d'hiver, des bacs rempli d'objets et de souvenirs d'enfance...À vrai dire, la porte fermait à peine tellement l'espace était surexploité. Je me suis alors mise à me poser toutes sortes de questions comme :

''Pourquoi est-ce que je possède tout cela?'' ''Est-ce que ces objets contribuent à mon bonheur ou est-ce qu’au contraire ça draine mon énergie de devoir passer du temps à les classer?'' ''Qu'est-ce que ça me ferait, de me débarrasser de la moitié de ces biens matériels, est-ce qu'il me manquerait quelque chose au final?''

Puis, petit à petit, nous avons épuré, vendu, jeté, recyclé les objets pour créer de la place pour ce qui comptait vraiment, pour se concentrer sur l'essentiel. C'est là que j'ai commencé à m'intéresser à la lecture sur le minimalisme.

Voici 6 lectures sur le sujet qui m'ont réellement fait réfléchir et cheminer :
  1. En as-tu vraiment besoin? (Pierre-Yves McSween) (Page Instagram @pymcsween)

  2. Vivre avec moins (Vicky Payeur) (page @vivreavecmoins)

  3. Minimalisme - La quête du bonheur et de la liberté dans la simplicité (Judith Crillen)

  4. The more of less - Finding the life you want under everything you own (Joshua Becker) Non-traduit en français (page @joshua_becker)

  5. The minimalist way - Strategies to declutter your life and make room for joy (Erica Layne) Non-traduit en français (page @lifeonpurposemovement)

  6. - Goodbye, things (Fumio Sasaki) Traduit en français : L'essentiel et rien d'autre - ou comment le minimalisme peut vous rendre heureux.


Que ce soit bien clair, je ne crois pas être totalement minimaliste. Il m'arrive souvent de m'acheter de nouveaux biens sur un coup de tête et d'avoir une maison drôlement en bordel et je ne suis pas gênée de le dire. La différence maintenant, c'est que j'observe et j'apprécie ce que je possède déjà, et je réfléchis beaucoup plus avant d'appuyer sur le bouton ''effectuer la commande'' en me posant les questions suivantes :


- Est-ce que j'agis sous le coup de l'impulsivité?

- Est-ce que je dépense parce que je m'ennuie actuellement ou je me sens stressée? Si oui, est-ce que je pourrais faire autre chose pour me changer les idées?

- Où est-ce que je vais ranger ce nouvel objet?

- Est-ce que j'en ai réellement besoin ou je peux m'en passer?

- Est-ce que ce sera un objet durable ou est-ce que je ne l'aurai plus d'ici un an ou deux?

En terminant, le minimalisme peut s'appliquer à bien d'autres sphères de votre vie qu'aux biens matériels. Voici quelques éléments que vous pouvez aussi épurer : votre agenda, vos relations, votre liste de choses à faire, vos tâches, etc. Autrement dit, c'est plus qu'un espace propre et bien rangé, c'est une clarté mentale que vous pouvez appliquer partout dans votre vie. Et en prime, ça fait épargner!


Et vous, quelle serait la première pièce que vous souhaiteriez désencombrer dans votre demeure? Quel petit pas aimeriez-vous faire en 2021 pour adopter quelques pratiques de ce mode de vie?

Josyane



134 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout